Auteur: 
Naïla Van Kommer, OS ArtsVisuels, Collège St-Michel


Discours: 

Le discours 2014 de Saint-Nicolas

«Mes bien chers enfants,

Quel plaisir de vous retrouver ! Quelle joie de revoir vos innombrables sourires envahir notre merveilleuse cité. Sachez-le! Fribourg est une ville exceptionnelle ! La seule qui utilisait sa cathédrale comme rond-point. Heureusement les temps ont bien changé et Babalou a pu circuler à son aise. Enfin, le quartier du Bourg a retrouvé sa quiétude d'antan. Quelle chance! Oui, vous, enfants de Fribourg, êtes parmi les plus chanceux. Vous avez droit à un toit, à la santé et les écoliers ont même le bonheur d'apprendre non pas deux, mais bien trois langues. Chers enfants, soyez conscients de cette chance, et saisissez-la!

Meine lieben Kinder, ich habe eure Lebensfreude vermisst und bin froh wieder hier zu sein! Auf dem Weg hierher habe ich viele Kinder gesehen, die nicht einmal mehr eine Familie haben. Sie sind krank und leiden unter dem Krieg. Glaubt mir: Ihr Freiburger Kinder habt wirklich Glück! Ihr könnt zur Schule gehen, wo euch nicht zwei, sondern drei Sprachen beigebracht werden, damit ihr mit den Kindern der ganzen Welt Freundschaften knüpfen könnt.

Depuis le 9 février, depuis que la moitié des Suisses a décidé de stopper l'immigration, je suis inquiet; non pas pour moi, bien sûr! Je sais que je suis le bienvenu chez vous malgré mes origines turques! D'autant plus que je n'aurai jamais besoin d'un permis C. Oui, je suis très inquiet pour vous. Mes précieux Helvètes, pourquoi prôner l'égoïsme et le repli sur soi alors que le partage est source de joie infinie?

Ich habe gehört, dass es seit kurzem 300‘000 Freiburger geben soll! Aber eben – mehr Leute heißt nicht unbedingt mehr Geld! Ich habe von mehreren Demonstrationen gehört, bei denen es ausschließlich um Geld ging. Sogar die Schüler haben die Straßen gesperrt und Gerechtigkeit gefordert. Statt den Georges Python-Platz zu erobern, hätten sie vielleicht besser die Tür von Herrn Godel belagert. Auch auf die Freiburger Stadtbehörden wartet eine finanzielle Herausforderung: das neue Eisstadion unserer Drachen! Ich hoffe allerdings, dass die zahmen Lindwürmer andere Argumente haben als die Qualität ihres Spiels.

Chers écoliers, j'ai appris grâce aux études PISA que Fribourg est champion romand de mathématiques et de sciences. Je vous félicite pour votre engagement et votre discipline. Mais ne vous reposez pas sur vos lauriers! C'est avec un travail continu et de la persévérance que l'on fait de grandes choses!

Bravo aussi à vous, mes très chers Collégiens! M'honorer d'une telle fête me procure une joie immense! Ce n'est pas seulement moi que vous rendez si heureux par votre ivresse de vivre, c'est la ville entière! À propos d’ivresse : sécher une heure de cours ne vous cause aucun mal, mais être à sec sur le banc d'un bistrot vous torture! Et si je peux maintenant vous donner un conseil: Erasmus s'avérant difficile, profitez pleinement d'une scolarité bilingue! Oui, le bilinguisme assure votre avenir! 

Regardez M. Schwaller, notre Urs de Bern ! Parfaitement bilingue, mais aussi lobbylingue ! Le respect mutuel lui tient vraiment à cœur. En classe, mes chers étudiants soyez plus assidus que notre syndic Pierre-Alain Clément lors de ses séances ; rangez vos iGadgets dans vos poches !

Meine Kinder, ich habe euch im Verlauf des Jahres zugeschaut. Ihr habt in der Tat euren Eltern gehorcht, in der Schule gut gearbeitet und einander geholfen. Ich habe jedoch auch etwas gesehen, was meinen Schmutzlis und mir nicht gefällt: Ihr hängt ständig an euren Smartphones. Legt sie weg und schaut euch lieber die Welt um euch herum an! Und ihr, meine lieben Eltern, sollt euren Kindern zeigen, dass das Leben sich nicht im Netz abspielt. Die Fotos und Selfies bringen nichts! Außer einer oberflächlichen Zufriedenheit!

Mes Chers, il est temps de différencier le réel du virtuel, le bien présent du « online ». Qu'«ici et maintenant» devienne votre maxime. Comme ce que nous vivons tous, ensemble, en ce moment!

Mon confrère Charles l'a bien compris, il est de tous les grands rassemblements. On l'a vu servir la soupe de Carême et participer aux 12H de l'Auge; notre évêque n'hésite pas à se mouiller. Bien que l'esprit plongé dans un livre vieux de deux milles ans, il a relevé le très actuel défi de l'Ice Bucket Challenge.

Poya. Um mich an den Namen der schönsten Brücke der Schweiz zu erinnern, brauche ich keine Eselsbrücke. Als ich vor sechs Jahren schon hier auf der Kathedrale war, hatte man gerade mit dem Werk angefangen. Und jetzt endlich ist es vollendet! Was hat es nicht alles gebraucht: viele Arbeitsstunden, viel Schweiß, viel Geduld und ein bisschen viel mehr Geld als geplant. Trotzdem – heute kann ich endlich die Poyabrücke segnen.

Je vous remercie d'avoir réglé, hum... repoussé, le problème de la circulation autour de ma sainte cathédrale. J'espère cependant avoir toujours le droit d'emprunter le Pont de Zähringen pour rendre visite à nos amis singinois ; Pourvu que Babalou, ma Ferrari au biogaz, ne se voie pas interdire le chemin. Si jamais, je n'hésiterai pas à solliciter mon ami Hubert, pour qu'il me prête son vélomoteur, son âne à lui.

Meine lieben Kinder, leider muss ich mich nun verabschieden. Aber macht euch keine Sorgen: Ich werde wie immer auf euch aufpassen!

Mes chers Amis, Il est maintenant temps pour ma troupe et moi de vous quitter. Nous avons encore de nombreux kilomètres devant nous. N'ayez nulle crainte, mes précieux enfants ! Je veillerai sur vous tous les jours de l'année !

Adieu donc, enfants bénis de mon cœur !»

Photos de la fête: